Comment réussir son brief : l’art d’un brief créatif efficace

par | 27 Jan 2021 | Direction Artistique | 0 commentaires

Vous vous êtes sûrement déjà posé.es ces questions : à quoi peut bien servir un brief créatif et est-il vraiment utile dans l’élaboration de mon projet ? Peut-on réellement s’en passer ou pas ? Et bien pour inaugurer ce tout premier article de blog 🥳 j’aborderai avec vous le fameux thème du brief, document indispensable dans toutes créations visuelles originales qui se respectent !  Afin de vous aider à appréhender au mieux les différents points clés essentiels pour y répondre de manière pertinente, et pouvoir ainsi garantir au maximum la réussite de votre projet !

1. Qu’est ce qu’un brief créatif au juste et dans quel but ?

* Le brief qui vient du mot anglais « briefing » or « to brief » veut littéralement dire informer, dans le but d’informer de manière concise. Très répandu dans les milieux de la création, du design et de la publicité, le brief sert à synthétiser les besoins et objectifs du client en matière de prestations.

Il se présente fréquemment sous forme de questionnaire ciblé ou cahier des charges et il est le point de départ de toute relation collaborative entre le client et le créatif. À la fois gage de tranquillité et de professionnalisme, il symbolise également l’implication mutuelle du client auprès de son illustrateur.trice ou Directeur Artistique sur l’élaboration de son projet créatif.

Il permet de donner matière à des idées au travers des mots et des images : pouvoir rendre tangible l’intangible !

 

Entre nous, vouloir entamer un projet créatif sur-mesure sans brief reviendrait un peu en matière de comparaison, à demander à un tailleur de vous réaliser un costume sur-mesure sans préciser pour quel type d’occasion, le style, la coupe ou bien la matière envisagée… On serait totalement dans le flou ! Et bonjour le risque de mauvaises surprises au final, non ? 🤷‍♀️

Que se soit en Illustration, en Graphisme ou en Direction Artistique, ce document est nécessaire pour pouvoir construire les fondements solides de tout projet personnalisé et adapté, c’est véritablement une étape charnière et il se doit d’être idéalement clair, un minimum développé et pertinent. Bref, vous l’aurez compris un brief singulier et détaillé amènera un design singulier, une création d’autant plus efficace ! 😉

2. Les éléments clés indispensables pour un brief créatif efficace

Dans un premier temps, pour réussir son brief et aboutir à un résultat pertinent en fonction du projet (surtout lors de la création ou le lancement d’une marque / d’un produit…) on pourra regrouper des éléments clés en 4 rubriques principales :

 

A. Le contexte de l’entreprise ou de la marque

  • C’est à dire son profil, son histoire…
  • Les services de l’entreprise et produits proposés.
  • La localité de l’entreprise (zone géographique ou développement zone U.E ou internationale).

B. L’aspect Marketing et Clientèle

  • Les valeurs, la philosophie de l’entreprise ou de la marque en question, celles que le client souhaite mettre en avant.
  • La cible clientèle (âge, situation professionnelle, sociale, localité, ses besoins…).
  • Le positionnement de la marque / de l’entreprise face à la concurrence (offre, image, prestations, caractéristiques).
  • Ce que la marque/entreprise apporte en plus par rapport à la concurrence éventuellement (ex: valeurs ajoutées, perception…).
  • Ses objectifs : ce qu’elle voudrait améliorer, développer (ex: services, produits, supports etc…)

C. La partie Design et Création

  • Les aspects techniques (ex: dessin traditionnel à la main, dessin vectoriel ou digital…) et formats et supports souhaités (print et/ou web, variations ou déclinaisons, support de type packaging, textile…)
  • Le style envisagé : souhaits en terme de couleurs, charte graphique, style (et en fonction du portfolio du créatif) composition, inspiration (moodboard…)

D. L’aspect budgétaire et planning

  • Le budget et enveloppe budgétaire estimée pour le projet et l’ensemble des supports.
  • Le deadline ou date butoir pour la finalisation du projet et la livraison de la commande.

3. Petits tips à l’usage des réticents au brief

✖️ « Je veux pas faire de brief ! »

Le brief est une étape indispensable et non-négligeable que se soit en direction artistique ou en Illustration pour la pertinence d’un projet tel qui soit. Envisagez l’étape du brief un peu comme une discussion ouverte, un échange constructif ! Le tout dans un état d’esprit de collaboration et de co-construction entre l’illustrateur.trice /D.A  et le client ! Un peu dans l’idée d’une maison que l’on bâtirait ensemble pierre après pierre…

🏃‍♀️ « Je suis très pressé(e)! »

Dans une société où tout se doit d’aller très vite, c’est compréhensible de vouloir accélerer le processus mais faites preuve d’un peu de patience : une création authentique de qualité et sur-mesure prendra du temps selon la technique utilisée. Négliger l’étape du brief pour pouvoir accélerer le processus de création car vous êtes impatient.e est humain; mais croyez-moi, de par ma propre expérience personnelle, je peux vous dire qu’il n’en résultera probablement rien de bon et il y a de fortes chances que le rendu final ne soit pas à la hauteur de vos espérances. Chaque élément se doit d’être ciblé, posé, réfléchit afin de donner lieu à un résultat le plus pertinent possible et pouvoir satisfaire votre demande.

☑️ « Vous avez carte blanche ! »

Même si avoir carte libre sur un projet fait souvent rêver bon nombre de créatifs et d’artistes (car elle permet d’exprimer véritablement son style, son imagination et sa fantaisie librement) et bien j’avoue faire partie de celles qui aiment cadrer un minimum le projet, pour éviter l’impasse créative et permettre d’aboutir à quelque chose de ciblée et surtout de personnalisé pour le.la client.e !

💔 « Je t’aime moi non plus « 

À l’inverse vouloir trop réviser les moindres étapes de créations avec d’innombrables allers-retours ou modifications supplémentaires peuvent entraver le bon processus de déroulement du projet et la liberté de création de l’illustratreur.trice / D.A et devenir à contrario contre-productif. Y compris lors de délai d’attente de retour trop long de la part du client sur les différentes validations d’étapes en cours sur le projet. Au pire cela risquerait de dénaturer le rendu final et de se transformer en perte de temps et d’énergie à la fois pour le client et le créatif  !

4. Adaptabilité et pertinence du brief créatif

En conclusion je dirai qu’idéalement la réussite et l’efficacité d’un brief créatif réside dans son adaptabilité et la flexibilité à questionner avec écoute et empathie son client : du cas par cas par rapport à la demande initiale. D’ailleurs en fonction du type de projet le brief pourra différer en fonction du contexte, des attentes et des besoins du client.

 

L’essence même du brief est de vouloir aider et comprendre au maximum le client, son histoire, l’importance et la construction de ses valeurs, le lien émotionnel à tisser autour de sa marque, ses produits… Dans l’objectif de pouvoir révéler et illustrer sa singularité.

Dans la majorité des cas, l’efficacité et le développement d’un projet créatif prend toujours racine grâce à un brief singulier et pertinent ! Alors n’hésitez plus à vous faire accompagner sur votre brief créatif avec votre illustratrice, D.A préférée !

Alors prêt.e ? On se fait un petit brief ensemble ? 😉

 

Crédit photo couverture d’article : dstudio / unsplash

 

D’autres ressources utiles sur le sujet  :

 

  • Je vous invite à consulter l’excellent petit livre « On se fait un brief ? » de Ghislain d’Orglandes avec Aymeric Bourdin aux éditions Pyramid. Composé d’un côté pile destiné aux créatifs et côté face aux clients, cet ouvrage a été spécialement conçu pour permettre aux deux parties de pouvoir enfin se comprendre et parler le même langage. Vous y trouverez une mine d’infos utiles, ludiques et pleines d’humour pour répondre efficacement aux enjeux d’un brief créatif réussi.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez-pas à le partager !